19 mai 2017

De la couleur dans la ville avec les tricoteuses de "Onze Bouge"

Dans le cadre du festival "Onze Bouge", j'ai pu assister à une séance de tricot haute en couleur. Le but est de réaliser une œuvre collective et monumentale, en habillant de tricot aux couleurs du festival, les arbres et le mobilier urbain de la place Léon Blum. Des femmes se réunissent donc pour tricoter sous la houlette de l'artiste "Zak a dit" qui coordonne ce projet... les aiguilles à la main !

Tous les mois, depuis janvier, des amoureux-euses du tricot ou des novices curieux, ont tricoté dans des lieux insolites du 11e arrondissement : La Maison des métallos, Le Balajo, Le Picoulet, le Réservoir, la bibliothèque Parmentier, le restaurant bio Le Grand Breguet, la mairie du 11e, les petits frères des Pauvres, la Petite Rockette. Ici chez les petits frères des Pauvres.


Pendant que certaines s'initient, d'autres travaillent sans relâche et d'autres encore papotent, le smart phone à la main. En tous cas, ambiance garantie ! 
L’installation sera visible à partir du 31 mai 2017 ! Le 4 juin aura lieu un grand rassemblement pour tricoter solidaire, sur la place Léon Blum, et qui sera le point d’orgue de cette action.


17 mai 2017

Le Printemps au printemps

La terrasse du magasin du Printemps a fermé ses portes en ce début du mois de mai pour faire place à un restaurant d'excellence. Les simples touristes n'y auront désormais accès que sur réservation d'une table. Donc rendez-vous pris pour aller "croquer" une dernière fois ce magnifique panorama à 360°.
Par un vent glacial, j'ai pu dessiner la coupole de l'église Saint-Augustin flanquée de quelques grues....

Sans oublier la vue plongeante sur les magnifiques coupoles du grand magasin.

13 mai 2017

Docteur Mabuse avec Docteur Sketchy


Docteur Sketchy est un atelier de dessin éphémère. Une occasion de dessiner des personnages costumés dans des lieux à chaque fois différents et en lien avec le thème. Cette fois-ci - grande première pour moi et accompagnée de Sophie - le thème était "le Docteur Mabuse" (film muet de Fritz Lang - 1922) au Cirque Electrique de la Porte des Lilas. Une ambiance de tripot de luxe berlinois sous la République de Weimar. 

Choisir dans les six ou sept acteurs, SA PAUSE. Impossible de tout dessiner.
Changement toutes les 15 minutes.

 du grand théâtre....





Un show façon Loïe Fuller, une lumière toute en pénombre, des visages grimés, des chapeaux, des cascades de perles, des postures invraisemblables que je n'ai pas réussi à rendre, etc... Un vrai régal. Et en prime, à la fin de la séances, la projection du film de Fritz Lang, mis en musique par un groupe de rock psychédélique. A quand la séance suivante ?????

9 mai 2017

D'un pont à l'autre


Le métro aérien à Stalingrad offre toutes les possibilités de se confronter à la perspective. Cerise sur le gâteau, ça grouille de gens ! Exercice difficile mais je ne pensais pas m'en sortir aussi bien ! Qu'es-ce que je dis pour que la structure complexe soit intelligible ? Par où ça tourne, par où ça s'incline ? Qu'est-ce qui est dans l'ombre, bref un vrai défi.

Sketchers sketchés.

Du quai de la Loire, vu sur la ligne de métro. Plus simple car plus loin. Le platane m'a fait de l'œil et j'ai commencé par là.

Quai de la Loire. Un brin de causette avec Fakhr Dine, fumant son narguilé au soleil.

Un parfum de printemps. Des gamins sont même venus nager dans le canal.

Cap à l'Ouest vers Bir Hakeim et son pont métallique. Ici, j'ai essayé de mettre en application les bons préceptes de Marion... Pinceau d'abord... puis réhauts de plume sur les avant-plans... on ne se refait pas !



Sur les piles du pont, des sculptures de la France au travail par Gustave Michel, sculpteur oublié de nos jours mais très renommé à son époque. Pas facile de capter le mouvements de ces forgerons : torsions, raccourcis, élongations, bref, un travail sur les attitudes pour rendre la puissance qui m'a semblé ardu. Et en plus la lumière ! J'y retournerai.

Et sous les ponts, il y avait Roxana, jeune migrante syrienne venue mendier quelques sous et repartie avec 6 portraits ! 

8 mai 2017

Musique Inside et Outside


J'ai eu l'occasion d'aller dessiner une répétition de trois musiciens américains (Ensemble Atlantica) à l'église Saint-Merry. L'espace pour nous et le concert en prime. Magique ! Exercice de personnages mais finalement relativement statiques. 


Le plus difficile étant de capter les mouvements de bras ou de mains.


J'ai fait abstraction du lieu, fascinée par le ballet des mains.


Je suis retournée à Saint-Merry pour la répétition d'une pianiste qui m'a laissé un peu... sourde ! En sortant, je n'ai pas résisté au plaisir de croquer la place la plus musicale de Paris (Stravinsky) avec ses Tinguely et Nicky de Saint-Phalle inanimés et muets mais combien pétillants.

Et pendant que les Urban Sketchers parisiens croquaient à La Défense, j'ai préféré dessiner les musiciens "Bachiques Bouzouks" au jardin du Luxembourg. Un groupe de musiciens amateurs qui investit les lieux publics pour faire pousser la chansonnette à qui veut.