22 décembre 2015

Mon Marais au Musée Carnavalet

Dans le cadre des rencontres des Urban Sketchers de Paris, j'ai la chance d'avoir deux de mes dessins exposés au Musée Carnavalet lors de l'exposition "Le Marais en héritage(s). 50 ans de sauvegarde depuis la loi Malraux" du 4 novembre au 28 février. 


Par ailleurs, toujours dans le cadre de la promotion de l'exposition,  Paris Musées, conjointement avec le BHV, prépare un affichage dans le couloir du métro Hôtel de Ville, au niveau de la sortie Lobau. Je partagerai donc l'affiche en compagnie de Martine et Delphine du 4 janvier au 10 février.

9 décembre 2015

Un peu de légereté et d'humour...

Concert de Jerem et Oriane Lacaille à la péniche au pied de la BNF, le 24 novembre. Petit moment de poésie, de légèreté et d'humour après les attentats dramatiques du Bataclan.
 
Guitare, ukulélé, percussions avec boîtes de conserves géantes, couteaux de cuisine, etc... On se promène entre les Caraïbes et l'Afrique dans cette péniche au décor indo-afro-sino-romantico-suranné. L'extérieur, lui, ressemble plus à un jardin de curé avec ses milliers de pots de fleurs au dessus de l'eau. Une vraie pépinière où il doit faire bon les soirs d'été en terrasse.


Jerem et son "tour du monde en vélo d'appartement" et son amour démontable Ikéa !
Un chouette moment. Merci Laura M.

11 novembre 2015

Le café Wepler en ébullition

Le 9 novembre dernier se tenait dans les locaux du mythique café Wepler de la Place Clichy, la remise du prix littéraire organisé par Marie-Rose Guarnieri de la librairie des Abbesses (ci-dessus à gauche) et la Fondation de la Poste. Le jury a choisi Pierre Sengès avec son roman "Achab (Séquelles)" aux Editions Gallimard et avec une mention spéciale, Lise Charles, pour son roman "Comme Ulysse" aux éditions POL.

Foule impressionnante de convives se pressant autour du buffet et dans un fond sonore abrutissant... Pas facile de dessiner dans ces conditions... mais tellement jouissif de croquer autant de modèles différents sous un décor des années trente  !

Marie-Rose Guarnieri, Lise Charle et le lauréat Pierre Sengès en plein discours.

Belle brochette de physionomies en tous genres et en mouvement...

Bel exercice de foule... Un vrai régal à dessiner ! Merci BLLILL !

10 novembre 2015

Petites et grandes misères au Palais (suite)

3° Chambre d'Assises. Jugement pour un crime,  rue Lauriston dans le 16° arrondissement, d'une femme de 70 ans, retrouvée morte dans la cour de son immeuble, suite à des coups, blessures et viol. L'enquête fait apparaitre que la victime, bien qu' élégante et sociable pharmacienne est alcoolique et atteinte du syndrome de Dyogène (maladie qui consiste à ne rien jeter dans sa vie et accumuler des objets jusqu'à conserver son urine et ses excréments). L'accusé, un jeune de 20 ans, lui aussi apparemment sans histoires, s'avère être violent. Onze jurés vont  donc juger ou non de sa culpabilité.

Verdict quelques jours plus tard : coupable de viol et de meurtre sans préméditation. 15 ans de réclusion. 
Il a une semaine pour faire appel.

6 novembre 2015

NaNoWriMo* et Halloween

La BPI de Beaubourg organisait le National Novel Writing Month 2015 auquel j'ai pu participer en tant que Urban Sketcher. Cet évènement consiste à écrire un roman de 175 pages en 1 mois. Le 31 octobre, 160 participants, en majorité des jeunes, étaient réunis pour commencer leur oeuvre. Costumés pour la nuit d'Halloween, le contraste entre leurs tenues et la rigueur du lieu était surprenant !

La compétition commençait à 0h pour se terminer au petit matin. Le 30 novembre, remise de leur manuscrit. Jusqu'à 3 h du matin, j'ai croqué sans relâche les participants, écouté leurs propos, capté leur concentration sur fond de "clics" dans la bibliothèque endormie.

Toutes les heures était l'occasion de faire une pause avec des challenges sur le nombre d
e mots écrits. Quantité plutôt que qualité était le maître mot. Au fur et à mesure que l'heure avançait, la fatigue se faisant sentir, chacun commençait à "éplucher" son déguisement, les maquillages se mettre à couler...

Pour moi aussi ce fut un challenge : réussir à retracer la fièvre du moment, capter les participants en mouvement, leur déguisement, leurs expressions. Un vrai moment de plaisir ! A refaire quand vous voulez, 
Mr B...
 Résultat dans le magazine N°19 de la BPI.

28 octobre 2015

Petites et grandes misères au Palais

Chambres correctionnelles
Monde à part, le labyrinthe géant du Palais de Justice recèle des trésors d'anecdotes, bassesses en tous genres, turpitudes et situations ubuesques parfois dramatiques. Toute la misère du monde s'y affiche cruement sous les ors de la République.

De ses mains baguées, le greffier consulte son smartphone, l'œil désabusé et la mâchoire à la barbe rase en dents de scie, façon jaws... Curieux assemblage entre la "robe" de circonstance, noire cravatée de blanc... L'interprète roumain ressemble à l'Hagrid de Harry Potter... L'accusée, 18 ans en paraît facilement 10 de plus malgré sa rouerie en matière de prostitution sauvage chez les papys de 80 ans... La juge, excédée par les mensonges et circonvolutions verbales de ce petit monde, est cassante et sans pitié.

Cette fois-ci, arnaque à la carte bleue au GAB sur la personne d'une petite vieille par une bande de roumains. Grand jeu de théâtre par les 3 accusés.

Cour de Cassation  
Ici, autre ambiance plus feutrée et "royale". Les magistrats sont vêtus d'une robe noire et rouge, réhaussée d'une cape en lapin blanc (autrefois de l'hermine... on avait les moyens !)  et breloques de circonstance.
Cette fois-ci, affaire de droit fiscal : les parts d'une société de droit monégasque, dont l'actif est principalement composé de biens immobiliers sont-ils, par application de la convention franco-monégasque du 1° avril 1950, taxables en France au titre des droits de succession ? 


Brillant avocat général.




27 octobre 2015

Serres d'Auteuil avant les travaux de Rolland-Garros

Petit exercice aux Serres d'Auteuil avant les travaux de Rolland-Garros. 
La difficulté avec une végétation dense, c'est d'arriver à distinguer et accentuer les différences de verts et donner la sensation des plans différents sans le recours à la perspective de bâtiments. Ici, je me suis aidée de la structure de la serre qui donne un peu de lignes droites dans ce fouillis végétal.








x

21 juin 2015

Bobines et tralala pour une remise de prix littéraire


En juin, c'est toujours la remise du Prix Littéraire Relay des lecteurs voyageurs (vous savez les kiosques en gares qui vendent presse et livres !) C'est donc à la Maison de l'Amérique Latine que se réunissait le jury pour élire le meilleur roman de l'année. J'étais conviée en tant qu'animatrice de la soirée pour "croquer" invités et jury. Que du beau monde... Les auteurs sélectionnés, Serge July, Luc Ferry, directeurs de la RATP, SNCF, journalistes, etc...




Bref, ce fut pour moi un challenge très excitant et savoureux. Concentration maximum pour capter le caractère des physionomies pendant qu'elles bougeaient ! Les invités sont chacun repartis avec leur dessin dans une enveloppe. Un vrai régal pendant 3h avec une trentaine de dessins !